Mon bullet journal ou super organiseur

Un peu après tout le monde, je me lance dans la création d’un Bullet journal mais mieux vaut tard que jamais… En fait, ce n’est pas exactement un bullet journal (ou bujo pour les intimes) mais plutôt un super organiseur qui correspond à ma manière de m’organiser et de travailler. Je travaille à la maison et ce n’est pas toujours facile de trouver les bons outils et les bonnes méthodes pour être efficace. Heureusement, pour mon plus grand bonheur, je ne travaille plus toujours toute seule. Je fais très régulièrement du co-working avec une amie qui travaille chez elle comme moi. On a fait ce bujo ensemble, ce qui nous a permis d’avoir des idées complémentaires pour un résultat au top ! On ne se déplace plus jamais sans 🙂

Je vous laisse donc découvrir ce qu’on y a mis dedans. A vous de créer le vôtre en fonction de vos besoins et habitudes !

 

Ce qu’il faut :

Un organiseur de taille A5. Ici, le modèle clipbook de Filofax.

Une recharge d’agenda compatible avec votre organiseur. Ici, l’agenda trop joli de chez Minigougue.

Des sets de table en plastique. Ici, les sets de table de chez Maison du monde

Une perforatrice. Ici, un modèle spécifique pour feuilles A5 – 6 trous.

Règle, ciseaux, crayons.

 

Le choix de l’organiseur

Pour commencer, j’ai mis un peu de temps à choisir mon organiseur. Les organiseurs « traditionnels » de type agenda n’étaient pas dans mon budget mais je souhaitais vraiment avoir un organiseur sous forme classeur car je souhaitais pouvoir enlever et remettre des feuilles régulièrement. Donc le bullet journal format carnet n’était pas pour moi… En cherchant longuement sur Internet (merci Pinterest !), j’ai finalement trouvé le modèle « Clipbook » de Filofax. Après utilisation, je le trouve sincèrement très bien, rien à dire !

Crédit photo : Filofax

Le choix des feuilles d’agenda

J’avais envie que mon organiseur soit relativement sobre (pour aller en rendez-vous avec !) mais joli. C’est important, pour moi, d’avoir envie de le sortir et de le regarder. Ça me donne envie de travailler ! J’ai donc le plus naturellement possible opté pour la recharge agenda de Minigougue. Il y a tout ce qu’il me faut : une page avec le calendrier sur l’année, une page avec le calendrier mensuel à chaque début de mois et un agenda semainier sur deux pages.

Crédit photo : Minigougue

Les petits +

–  LES INTERCALAIRES :

Afin qu’ils soient rigides et solides dans la durée, je les ai fait dans des sets de table en plastique. Après plusieurs semaines d’usage, ils sont très résistants, j’adore !

 

 

– LA RÉGLETTE :

J’ai crée un marque-page qui sert également de réglette (non pas pour mesurer mais pour faire des traits droits). Il s’agit d’une réglette qui s’enlève facilement et que l’on trouve fréquemment dans ce genre d’agenda en noire. Donc là, c’est la même chose mais en plus joli (et sans les graduations). Toujours découpée dans un set de table, puis perforée. La seule petite chose à faire en plus, c’est donner un coup de ciseaux au niveau de chacun des trous pour enlever et remettre la réglette sans avoir à ouvrir les anneaux.

– LE SUPPORT A LISTES :

Toujours dans les sets de table, j’ai fait un petit support à LISTES. Avec du ruban adhésif, j’y place 2 feuilles :

1 – Au recto : une « to do list » hebdomadaire.

2 – Au verso : une « to do buy » que je change moins souvent. Ayant du matériel à acheter régulièrement pour mon activité, j’y note les petites choses que je dois acheter mais que j’oublie quand je me rends dans tel ou tel magasin (ex : bobines de fil, sangle pour sac, etc.). Ça me permet de mieux gérer mon stock.

On peut le positionner en tout premier dans l’organiseur mais, personnellement, j’avoue que je n’aime pas vraiment ouvrir mon agenda et avoir cette « to do list » au premier regard. C’est un peu oppressant ! Je positionne donc cette to-do list juste devant ma réglette pour le retrouver facilement.

 

 

J’ai crée les gabarits pour les intercalaires, la réglette et les supports à listes que je partage ici.  Vous pouvez téléchargez les différents gabarits* :

 

Gabarits intercalaires A5

Gabarits réglette et support à listes

Le contenu

Dans mon agenda, je trace un trait pour partager mes journées en deux. Cela me permet d’avoir d’un côté mes rendez-vous sur la journée et de l’autre les tâches que je ne dois pas oublier (et que l’on retrouve, en principe, dans ma « to do list » hebdo).

J’utilise ma propre légende dans mon journal (pas forcément celui du bullet journal). Par exemple, je mets un petit rond rose devant les tâches urgentes (celles que je dois absolument faire dans la semaine).

Je n’utilise pas d’index puisque les intercalaires me permettent de retrouver très facilement mes notes.

 

J’ai crée, comme dans un bujo, des pages personnalisées :

– une page de contacts à qui je téléphone régulièrement mais dont le numéro n’est pas forcément enregistré dans mon téléphone.

– une page avec mes identifiants et mots de passe (non importants).

– une page « idées » que j’aime relire de temps en temps lorsque je suis en recherche d’inspiration.

– une page « idées cadeaux » (que je faisais avant dans mon téléphone mais que j’aime avoir sur papier maintenant).

– une page « idées de films et séries à regarder »

– une page pour la « rédaction de mes articles sur le blog » offert par Minigougue. A retrouver ici.

 

La trousse pour bullet journal

Et enfin, le must : la mini-trousse plate pour bullet journal ! Mon amie souhaitait pouvoir fermer son organiseur et moi, j’avais envie d’avoir quelques crayons à disposition dès que je sortais en rendez-vous. Nous avons donc combiné les deux et avons confectionné une mini-trousse avec un élastique intégré. Elle permet de ranger quelques crayons et de fermer rapidement son organiseur.

 

Une vente de trousses en série limitée pour la rentrée a lieu dès aujourd’hui sur ma BOUTIQUE EN LIGNE !

 

* Documents pour usage personnel uniquement. Toute utilisation commerciale est interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *